Joyeuses Pâques de Emmanuelle Rémond-Dalyac

Une découpe très originale en forme d’œuf géant pour cet album tout carton assez coloré qui se donne pour objectif de sensibiliser les enfants à la symbolique de Pâques en reliant la tradition des œufs à la Passion du Christ.

Une approche qui ne manque pas de pertinence, résolument anti-marketing, et qui joue beaucoup sur la symbolique de la naissance / renaissance. D'ailleurs l'âge préconisé pour cibler le lectorat indique "dès 9 mois', là encore un chiffre qui n'est pas anodin même si, pour ma part, il n'est pas réaliste. Je doute que des enfants de moins de 2 voire 3 ans y soient réceptifs.

Des dessins épurés et plaisants, très peu de pages, un message que je ne peux que louer mais une approche qui nécessite quand même, de mon point de vue, que les parents qui liront cet album à leur(s) enfant(s) soient croyants ou sensibilisés à la foi chrétienne, sans cela, je pense que ça tombera complètement à plat.

En voyant cette couverture évoquant les œufs peints d'Europe de l'Est, j'avais imaginé que ce livre allait parler des traditions et du folklore autour de Pâques et expliquer pourquoi les Slaves et d'une manière plus globale les orthodoxes offrent des œufs peints à Pâques mais sur ce point je fus déçue car le contenu, sans être inintéressant, est tout autre.

Et Napoléon créa... La Roche-sur-Yon de Jean-Blaise Djian

Voici une bande-dessinée historique dans laquelle l'action est paradoxalement la grande absente... ce qui est un peu regrettable. 

Avant d'expliciter ce verdict qui pourrait sembler à tort un rien sévère, je me dois d'apporter un éclairage sur ma notation qui pourrait elle-même sembler être en contradiction avec le commentaire qui va suivre. 

Bien qu'à mon avis l'intérêt de cette oeuvre soit mineur pour toute personne ne résidant pas à la Roche-sur-Yon ou en Vendée, ou pour toute personne hermétique à l'épopée napoléonienne, je ne peux nier qu'elle est, dans son genre (le genre "subventionnée (voire commanditée) par la municipalité ou l'office de tourisme local"), plutôt réussie et que, par conséquent, pour toute personne résidant à la Roche-sur-Yon ou ayant des racines vendéennes ou un attachement profond à la Vendée, ou encore un intérêt pour tout ce qui touche de près ou de loin (voire de très loin), les faits et gestes de Napoléon Ier, cette bande-dessinée présente bel et bien un réel intérêt. D'où les quatre étoiles.

J'espère que je ne vous ai pas perdus en cours de route...

Graphiquement, le trait est académique, ce qui n'est pas pour me déplaire ; s'y retrouvent un souci du détail et un esthétisme qui m'ont plu. Mon léger bémol portera sur la lisibilité des phylactères dans lesquels l'écriture est souvent un peu trop massée.

Côté synopsis, il s'agit d'une narration chronologique portant sur la naissance de la Roche-sur-Yon, devenue préfecture de Vendée sur ordre impérial. Très honnêtement, n'étant pas moi-même habitante de ladite ville et ne me connaissant aucune racine vendéenne, seule ma fibre d'historienne a quelque peu vibré à la lecture de cette bande-dessinée. 

Pour donner un peu de relief à cette frise qui s'étend de 1794 à 1870 sur 32 pages, Jean-Blaise Djian a eu l'idée louable de tisser un fil rouge à travers la destinée d'un Yonnais, Jacques-Philippe Gozola, qui quittera la Grande Armée après la campagne d'Espagne pour implanter une tannerie au bord de l'Yon et débuter ainsi une belle ascension sociale, au rythme de la cité qui se bâtit, s'accroît et commence à rayonner sur la région qu'elle administre.

Faute de réels rebondissements, mon intérêt ténu n'a pu se développer mais j'en saisis pleinement les raisons. Reste l'intention, bonne et défendable ; cette volonté de transmettre le patrimoine historique et culturel par le biais d'un support léger et largement plébiscité par un public intergénérationnel comme la BD, je dis "pas bête". 

Le livre de Noël de Satomi Ichikawa

Toute la curiosité et la sensibilité de Satomi Ichikawa s'expriment à travers cet album destiné à la jeunesse qui bien que ne datant pas d'hier garde toute son actualité et sa fraîcheur en cette période de l'Avent. 

Ce que nous propose cette auteur-dessinatrice nippone éprise de la France et des voyages est un tour du monde des traditions de Noël. Avec une grande simplicité, grâce à des textes clairs et concis, à des illustrations pleines de poésie et de tendresse et aux partitions de quelques chants et comptines de Noël, le lecteur est transporté en imagination vers d'autres horizons. Mexique, Etats-Unis, Inde, Australie, Suède, Russie, Grèce, Pologne et bien d'autres pays sont les destinations de ce voyage atypique au cours duquel les Chrétiens s'unissent à l'heure de chanter la naissance du Sauveur.

Sainte-Lucie, Saint-Nicolas et la Sainte-Vierge Marie peuplent eux-aussi les pages de ce livre au charme délicieusement rétro et permettent de faire découvrir aux enfants les différences culturelles à travers un événement festif qui ne manque jamais de les fasciner chaque année, avec la même magie.

Ce recueil, qui peut se lire comme un livre de contes, permet également, de mon point de vue, d'aborder la spiritualité chrétienne de façon ludique en s'exonérant de la fréquente lourdeur du catéchisme. Autour de la décoration du sapin, autour de l'animation de la crèche, ce sont les mots les plus doux et les plus simples qui permettent de présenter Jésus aux petits, tout en éveillant l'intérêt des plus grands qui découvrent qu'ailleurs Noël ne se fête pas comme à la maison même si l'esprit qui lui donne vie demeure inchangé.

Les reines de France de Patrick Weber

Vous vous emmêlez régulièrement les pinceaux entre les souveraines de France et de Navarre ? Vous êtes du genre à situer Marie-Louise chez les Mérovingiens et à imaginer la reine Brunehaut ouvrant le bal dans la Galerie des Glaces ? Alors ce petit mémento économique est pour vous ! Indispensable si vous souhaitez conforter votre culture générale en matière de têtes couronnées et briller (ou pas) par votre érudition lors de vos soirées mondaines. 
Si, si, ça peut le faire, la preuve :

"- Kate Middleton a vendu la mèche, l'héritier sera une héritière !
- Non ? Sans blague ! Au moins elle peut procréer, ce qui prouve qu'elle est à la hauteur de son métier de princesse, pas comme cette pauvre Marie-Antoinette...
- ...
- Comment ! Ne me dites pas que vous ignorez que le mariage de ce chêêêeer Dauphin et de cette chêêêêrrre Dauphine de France n'a été consommé que la septième année de leur union !? Enfin, TOUT LE MONDE le sait, très chêêêêrrrrre !
- Euh...
- Enfin, un trou de mémoire ça arrive à tout le monde, au moins savez-vous que Louis X le Hutin, ce malheureux rejeton de la branche capétienne déclinante, a pris pour femme une Hongroise en secondes noces, cette chêêêêre Clémence ! Elle fut quand même la mère du seul souverain posthume de l'Histoire de France, ça n'est pas rien, n'est-ce pas ? Sans cette terrible affaire de ce pauvre roi Jean Ier mort âgé de 5 jours, sans doute que la loi salique ne serait JAMAIS entrée dans notre Histoire !
- Assurément, assurément... Vous reprendrez bien une tasse de chocolat ? Vous savez d'ailleurs que c'est Joséphine de Beauharnais, la créole, qui en a propagé la mode en France ?
- Je vous dis non pour le chocolat, merci et je vous dis non également pour votre approche très approximative de l'histoire du chocolat car ce sont les infantes d'Espagne, les reines de France Anne puis Marie-Thérèse d'Autriche qui l'ont fait découvrir aux Français. Hum, visiblement, vous êtes plus douée pour préparer le chocolat qu'en histoire, très chêêêrrrre !
- (Snob !)"

Réussir pas à pas son potager de Guy Barter

Imaginez... 
un monde sans misère ? Non, pensée de trop d'envergure pour un vendredi soir. Mais imaginez plutôt qu'à la veille d'un week-end d'avant-printemps pluvieux et grincheux (comment ça, on ne dit pas "un temps grincheux" ? Et si moi j'ai envie de le dire, qui m'en empêchera ? Attention, j'ai une bêche à portée de main !), bien, revenons à nos moutons ou plutôt à nos haricots, je disais : imaginez une veille de week-end de mars et un jardin qui aurait bien besoin d'être biné. Si comme c'était mon cas il y a encore une heure vous découvrez le verbe "biner", ne comptez pas sur moi pour vous épargner la peine d'ouvrir votre Petit Robert. 

Or... vous ne savez pas BINER ! 
Et bien oui, j'ai le regret d'annoncer aux plus incrédules d'entre vous que BINER ne fait pas partie des vertus innées de l'être humain, ça s'apprend ! Et quand, comme moi, on a un jardin qu'on rêve de voir se transformer en un potager prospère et luxuriant afin de cultiver soi-même et avec amour ses propres légumes (ben oui, vous n'êtes peut-être pas au courant mais c'est la crise), il faut savoir prendre des décisions et c'est pourquoi j'ai acheté ce livre et... une bêche pour mon mari !

Oui, car, ce que je ne vous ai pas encore précisé, c'est que moi, je suis d'abord une lectrice donc il est naturel que je m'informe, je suis en quelque sorte une allégorie de la théorie tandis que mon mari est plutôt du genre "passage à l'acte", du côté de la pratique, vous voyez ? (attention, je ne dis pas que mon mari ne pense pas, loin de là). Donc, pour le soutenir moralement pendant qu'il BINERA notre potager, je m'informe et joins l'utile (me coucher moins bête) à l'agréable (soutenir moralement mon mari), vous me suivez ?

Bien, après ce LONG préambule, quelques lignes sur l'ouvrage. Nous y voici... Ceux du premier rang, si vous croyez que je ne vous vois pas bâiller aux corneilles comme des épouvantails ! Apprenez que lorsqu'on parle de jardin et qui plus est de potager, le sujet s'aborde comme on aborde l'Art. C'est un art de savoir jardiner. Comme les artistes ont en eux un don pour créer, il y a des personnes nées avec des pouces verts (ne regardez pas vos doigts, c'est du sens figuré). Visiblement, ce n'est pas mon cas, il faut me rendre à l'évidence, puisque j'arrive à faire crever un ficus et qu'il paraît que c'est difficile. 

Le guide que nous propose Marabout est vraiment fait sur mesure pour moi (... et mon mari). Tout y est, absolument tout ! Les principes de base, les outils, les légumes, les natures de sols, le climat, les zones d'ombre et de soleil, les astuces, les coupes, etc, etc, etc... Si vous êtes aussi néophyte que moi pour tout ce qui touche au "phyto", investissez dans cette Bible (B.A.-BA de tous les jardiniers en herbe, elle était facile!) et vous saurez, comme par miracle, organiser vos cultures, préparer votre terrain, surélever vos parterres, nourrir votre sol mais aussi semer, arroser, planter, protéger, lutter contre les nuisibles et ENFIN, après moult efforts, RECOLTER !

A vos sécateurs ! :-)

Atlas historique de Georges Duby

Cet ouvrage est vraiment très bien fait, à tout point de vue.

Il est tellement malaisé de dénicher LE guide qui mêlera érudition et vulgarisation sans pour autant compter 957 pages et peser sur vos genoux aussi lourdement qu'une encyclopédie ! 

D'un format proche du poche, ce guide peut demeurer à portée de main en toute occasion et être ouvert aussi bien lors de la lecture d'un roman historique pour apporter un éclairage sur la situation géo-politique ou géo-économique de telle ou telle région du monde à telle ou telle date que lors d'une discussion entre amis quand les avis divergent sur un détail, ce livre mettra tout le monde d'accord. Il peut aussi être lu pour lui-même, pour acquérir une bonne base de culture générale historique, tout en révisant sa géographie, ce qui est loin d'être inutile.

Parce que les explications de l'historien émérite Georges Duby sont étayées par une parfaite maîtrise de son sujet, une vision pragmatique de la cartographie historique et une approche universelle de l'Histoire, l'Europe n'est pas présentée ici dans sa suprématie désuète, on s'intéresse à toutes les parties du globe, à toutes les époques. Un éclairage captivant sur l'ensemble des civilisations ! Les commentaires sont simples et succincts et ne servent qu'à illustrer la carte et non l'inverse ! 

Je recommande chaudement, surtout à celles et ceux qui, comme moi, sont resté(e)s sur leur faim en voulant se rafraîchir la mémoire avec l'Histoire pour les Nuls, trop incomplète et subjective.

Mon profil sur Babelio.com
Badge Lecteur professionnel